Psoriasis : des médicaments peuvent le provoquer ou l’aggraver – Pourquoi Docteur ?

Environ 2% de la population souffre de psoriasis. La cause de cette maladie chronique n’est pas connue, mais la recherche scientifique estime que plusieurs facteurs peuvent contribuer à son apparition comme l’hérédité ou le stress. Dans la revue Prescrire, des médecins expliquent que certains médicaments peuvent provoquer du psoriasis ou l’aggraver. 

Une cause parfois difficile à identifier 

“Divers médicaments exposent à un psoriasis”, précise la revue Prescrire : les traitements contre l’hypertension, le lithium (qui soigne les troubles de l’humeur), les anti-infectieux dont les anti-paludiques et les interférons, les traitements immunodépresseurs, notamment les anti-TN alpha, la bupropione (pour le sevrage tabagique) et les antitumoraux.

D’après les conclusions des auteurs, ces différents médicaments peuvent provoquer ou aggraver le psoriasis. “L’arrêt du médicament en cause est souvent suivi d’une amélioration, estiment-t-ils, voire d’une disparition des symptômes”. Par contre, si la personne continue de prendre le médicament à l’origine du psoriasis, les traitements contre la maladie seront inefficaces.

“L’origine médicamenteuse d’un psoriasis ou son aggravation est souvent difficile à identifier, en raison notamment de son aspect clinique banal et du délai d’apparition parfois long”, souligne l’article de Prescrire. Pour les personnes concernées, il est nécessaire d’échanger avec un médecin avant de prendre une décision concernant le médicament problématique.

“L’intérêt de l’arrêt du médicament en cause est à évaluer en fonction de la gravité des troubles, de la gêne occasionnée et de la balance bénéfices-risques de ce médicament et des éventuelles solutions de remplacement”, explique le texte.

Des poussées de plaques rouges 

Les personnes atteintes de psoriasis voient des plaques rouges apparaître sur leur peau, recouvertes de croûtes ou squames blanches. La maladie se manifeste par des poussées, pendant les périodes de rémission, la peau peut retrouver entièrement son aspect normal. Les traitements permettent seulement de traiter les symptômes et d’éviter une aggravation, qui peut conduire à des rhumatismes chroniques. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.